L’index du tournant énergétique

Le tournant énergétique est un processus dynamique, qui a débuté depuis longtemps. Son index évalue s’il est en bonne marche pour sept thèmes essentiels: plus la valeur indiquée en pour cent est importante, meilleurs sont les résultats. Ces pourcentages sont calculés par comparaison de la valeur effective de l’année en cours avec la valeur théorique nécessaire à la réussite du tournant énergétique. Où devrait-on aujourd’hui se trouver en matière de développement des énergies renouvelables afin d’atteindre les objectifs du tournant énergétique en 2020? Nous sommes sur la bonne voie lorsqu’un thème a atteint 100 % de la valeur de référence et que le segment de cercle supérieur est complètement vert. L’index repose essentiellement sur des chiffres publics. Il est actualisé chaque année par l’Alliance-Environnement, en collaboration avec la société d’ingénieurs conseils indépendante EBP.
 
 

Protection du climat

Qu’en est-il des émissions de CO2 suisses dans les principaux secteurs du tournant énergétique?

Indicateurs

Emissions de la production d’électricité87 %

Indicateurs

Emissions de l’utilisation de l’énergie23 %

Indicateurs

Emissions pour la consommation39 %

Emissions de la production d’électricité

Les émissions de la production d’électricité ont à nouveau augmenté par rapport à l’année précédente, car la quantité de gaz transformée en électricité a augmenté d’un tiers. La Suisse s’écarte ainsi de la voie à suivre pour réaliser le tournant énergétique. Les centrales à gaz naturel ou les installations de couplage chaleur-force (CCF) n’ont pas leur place dans l’approvisionnement électrique du pays.

Valeur réelle 2016:

0.26 Mio. t CO2

Valeur de consigne 2016:

0.20 Mio. t CO2

87%

Emissions de l’utilisation de l’énergie

Les émissions de la consommation d’énergie corrigées du climat ont légèrement baissé l’an dernier. Les progrès ne suffisent cependant de loin pas pour permettre à la Suisse d’être en phase avec les objectifs de l’accord de Paris. Pour y parvenir, de meilleures conditions cadre dans la révision de la loi sur le CO2 actuellement en cours de délibération sont nécessaires, par exemple pour abandonner les chauffages alimentés par des combustibles fossiles.

Valeur réelle 2017:

33.20 Mio. t CO2

Valeur de consigne 2017:

29.57 Mio. t CO2

23%

Emissions pour la consommation

De nombreux produits consommés ici sont fabriqués à l’étranger, où ils occasionnent d’importantes émissions de CO2. Pour que le tournant énergétique réussisse réellement, nous devons réduire, en Suisse et à l’étranger, les émissions de CO2 générées par notre consommation (et ne pas nous contenter de déplacer la production nuisant au climat à l'étranger).

Valeur réelle 2015:

116.21 Mio. t CO2

Valeur de consigne 2015:

70.73 Mio. t CO2

39%

 
 

Sortie du nucléaire

Qu’en est-il des risques liés à l’énergie atomique?

Indicateurs

Risque présenté par l’énergie nucléaire0 %

Indicateurs

Production de déchets hautement radioactifs19 %

Risque présenté par l’énergie nucléaire

Les centrales nucléaires suisses ont techniquement été prévues pour fonctionner 40 ans. Passé cette limite, le risque d’incident augmente fortement. Sachant qu’un accident nucléaire peut se produire à tout moment, les 40 années d’exploitation représentent la limite supérieure du risque tolérable. En conséquence, trois des cinq centrales nucléaires suisses ayant dépassé l’âge de 40 ans auraient dû être arrêtées en 2017. A la place, toutes les centrales nucléaires continuent de fonctionner, sans limite temporelle définie.

Valeur réelle 2017:

11024 MWth

Valeur de consigne 2017:

6602 MWth

0%

Production de déchets hautement radioactifs

Les déchets hautement radioactifs (DHR) représentent un défi technique, social et financier non résolu à ce jour. Ils menaceront les individus et l’environnement pendant plusieurs milliers d'années encore. L’arrêt imprévu de la centrale nucléaire de Beznau I s’est poursuivi en 2017 et n’a fait qu’atténuer de façon minime cette violation des principes de base du développement durable.

Valeur réelle 2017:

41.3 tonnes métal lourd

Valeur de consigne 2017:

0.0 tonnes métal lourd

19%

 
 

Biodiversité

Qu’en est-il des principaux indicateurs permettant de mesurer la biodiversité en Suisse et qui sont influencés par le tournant énergétique?

Indicateurs

Bois mort en forêt39 %

Indicateurs

Impact des nouvelles centrales hydroélectriques28 %

Indicateurs

Assainissement écologique des centrales hydroélectriques9 %

Bois mort en forêt

La survie de 5000 espèces dépend de la présence en quantité suffisante de bois mort dans nos forêts. La part de zones forestières où le bois mort est présent en quantités suffisantes s’est accrue ces dernières années, mais n’atteint pas encore un niveau suffisant. L’exploitation du bois doit donc être plus efficace et ménager davantage la nature.

Valeur réelle 2014:

125 Points de notation

Valeur de consigne 2014:

320 Points de notation

39%

Impact des nouvelles centrales hydroélectriques

Les cours d’eau de Suisse étaient déjà excessivement entravés par la production d’énergie avant le début du tournant énergétique, en raison d’un degré d’exploitation élevé, le plus haut du monde. La construction de 14 petites centrales hydroélectriques, dont 13 se trouvent dans des portions de cours d’eau à protéger, ne fait qu’aggraver la situation.

Valeur réelle 2017:

28 Points de notation

Valeur de consigne 2017:

100 Points de notation

28%

Assainissement écologique des centrales hydroélectriques

La plupart des centrales hydroélectriques en Suisse ne répondent pas aux exigences importantes de la protection des eaux. Le nombre d’exploitants de centrales utilisant la possibilité d’assainir écologiquement les installations existantes et de les certifier par le label «naturemade star» est toujours beaucoup trop faible. Ce taux stagne.

Valeur réelle 2017:

4.6 %

Valeur de consigne 2017:

20.0 %

9%

 
 

Efficacité énergétique

Qu’en est-il de l’efficacité énergétique en Suisse dans les principaux secteurs du tournant énergétique?

Indicateurs

Intensité énergétique de l’économie publique55 %

Indicateurs

Consommation d’électricité des ménages0 %

Indicateurs

Efficacité du trafic individuel0 %

Indicateurs

Efficacité des bâtiments0 %

Intensité énergétique de l’économie publique

Depuis des années, l’économie suisse consomme continuellement moins d’énergie pour générer un franc de performance économique. C’est une bonne chose, mais l’objectif n’est pas encore atteint. Des mesures d’efficacité performantes sont ici nécessaires dans tous les secteurs.

Valeur réelle 2017:

0.448 kWh/CHF

Valeur de consigne 2017:

0.437 kWh/CHF

55%

Consommation d’électricité des ménages

La consommation d’électricité des ménages privés par individu corrigée des effets climatiques a augmenté en 2017! Elle s’établit ainsi nettement au-delà de l’objectif visé. Les objectifs en matière d’efficacité électrique de la Stratégie énergétique 2050 doivent maintenant être flanqués de mesures.

Valeur réelle 2017:

2289 kWh/personne

Valeur de consigne 2017:

2120 kWh/personne

0%

Efficacité du trafic individuel

La consommation d’énergie pour transporter une personne sur une distance de 1 km diminue depuis des années. Elle est cependant toujours trop importante en raison de l’hégémonie du trafic automobile, mais aussi parce que les voitures neuves immatriculées en Suisse ne sont pas devenues plus efficaces ces dernières années.

Valeur réelle 2016:

0.363 kWh/pkm

Valeur de consigne 2016:

0.346 kWh/pkm

0%

Efficacité des bâtiments

La consommation d’énergie de chauffage par personne après correction climatique a de nouveau diminué l’an dernier. Pourtant, elle reste nettement trop élevée pour que le parc immobilier ménage le climat. Des prescriptions efficaces pour les bâtiments dans la révision de la loi sur le CO2, des subventions plus élevées dans le cadre du programme des bâtiments et des exigences minimales pour les bâtiments gaspillant l’énergie sont nécessaires pour s’engager sur la bonne voie.

Valeur réelle 2016:

5809 kWh/personne

Valeur de consigne 2016:

5436 kWh/personne

0%

 
 

Énergies renouvelables

Qu’en est-il de la part des énergies renouvelables dans les principaux secteurs du tournant énergétique en Suisse?

Indicateurs

Part de l’électricité renouvelable32 %

Indicateurs

Part des énergies renouvelables0 %

Part de l’électricité renouvelable

La part d'électricité renouvelable corrigée du climat a de nouveau légèrement augmenté en 2017. Mais nous sommes encore très éloignés d'une production de courant entièrement renouvelable d’ici 2035. Il est donc nécessaire de développer maintenant des instruments d’encouragement intelligents pour remplacer le système de rétribution de l’injection actuel lorsqu’il sera arrivé à échéance.

Valeur réelle 2017:

61.7 %

Valeur de consigne 2017:

68.2 %

32%

Part des énergies renouvelables

La part d’énergie renouvelable corrigée du climat sur le total de l’énergie consommée a légèrement reculé en 2017. La Suisse n’est ainsi de loin plus sur la voie de l’abandon des agents énergétiques fossiles ou nucléaires, dépendants des importations et nuisibles pour le climat. Les énergies renouvelables doivent aussi remplacer davantage les énergies fossiles dans les domaines du trafic et des bâtiments, notamment en remplaçant chaque ancien chauffage à mazout et à gaz par une installation de chauffage renouvelable.

Valeur réelle 2017:

22.5 %

Valeur de consigne 2017:

28.8 %

0%

 
 

Aspects économiques et sociaux

Qu’en est-il des principaux indicateurs économiques et sociaux mesurables en Suisse et qui sont influencés par le tournant énergétique?

Indicateurs

Dépenses de l’économie publique pour l’énergie100 %

Indicateurs

Dépenses des ménages pour l’énergie100 %

Indicateurs

Dépenses pour les importations d’énergie100 %

Dépenses de l’économie publique pour l’énergie

La Suisse dépense moins de 4 francs sur 100 pour l'énergie. Cette valeur a légèrement augmenté en 2017. Elle reste cependant très faible en comparaison internationale. Dans le sillage du tournant énergétique, les dépenses pour l’énergie ne déstabiliseront donc pas l’économie publique suisse.

Valeur réelle 2017:

3.85 %

Valeur de consigne 2017:

8.00 %

100%

Dépenses des ménages pour l’énergie

Les Suisses ne dépensent même pas un pour cent de leur revenu pour l’électricité. Cette valeur est l'une des plus basses en comparaison européenne. Même si les prix de l’électricité devaient augmenter pour les ménages, ils resteraient abordables pour la population suisse, surtout si l’on considère le potentiel d’économies d’énergie considérable dans les foyers.

Valeur réelle 2017:

0.88 %

Valeur de consigne 2017:

1.18 %

100%

Dépenses pour les importations d’énergie

Grâce au niveau toujours relativement bas des prix du pétrole en 2017, la Suisse a proportionnellement payé peu pour ses importations d’énergie de l’étranger. Malgré ces conditions avantageuses, près de 6 mrd de francs partent toujours vers la Libye et Cie. Si la Suisse mise sur les économies d'énergie et les sources d'énergie renouvelables, elle devra verser moins d’argent à l’étranger.

Valeur réelle 2017:

0.871 %

Valeur de consigne 2017:

1.305 %

100%

 
 

Sécurité d’approvisionnement

Qu’en est-il de la sécurité de l’approvisionnement énergétique de la Suisse dans les principaux secteurs du tournant énergétique?

Indicateurs

Pannes de courant100 %

Indicateurs

Puissance assurée100 %

Indicateurs

Degré d’auto-approvisionnement35 %

Pannes de courant

Seules 20 minutes sans électricité et 525'580 minutes sans problèmes: un score de premier ordre pour la sécurité de l’approvisionnement électrique en moyenne suisse pour l’année 2017. La Suisse reste ainsi en tête du classement européen. Le passage de l’énergie nucléaire à des sources d’approvisionnement telles que le soleil, la biomasse et le vent ne doit rien changer à cette situation.

Valeur réelle 2017:

20 minutes

Valeur de consigne 2017:

24 minutes

100%

Puissance assurée

Même lorsque la demande est la plus forte, le parc de centrales suisses doit offrir encore suffisamment de réserves. En 2017, cela n'était toujours pas un problème. Une marge de sécurité de 10% est recommandée. Celle de la Suisse était presque six fois supérieure. Une valeur satisfaisante, que le tournant énergétique ne met pas en danger.

Valeur réelle 2017:

7042 MW

Valeur de consigne 2017:

1211 MW

100%

Degré d’auto-approvisionnement

La sécurité de l’approvisionnement signifie aussi se fournir le moins possible en énergie de sources non fiables comme la Russie ou la Libye. En 2017, la Suisse a été en mesure de couvrir elle-même tout juste un quart de ses besoins énergétiques (après correction du climat), soit un peu plus que l’année précédente. Avec un tournant énergétique reposant sur l’efficacité et les énergies renouvelables indigènes, notre approvisionnement serait nettement plus sûr.

Valeur réelle 2017:

25.4 %

Valeur de consigne 2017:

28.9 %

35%